2 avril 2020

L’appareil respiratoire made in Sénégal V2

Pour anticiper le déficit d’appareils médicaux notamment les respirateurs, beaucoup d’initiative sont lancées à travers le monde. Dans cette lancée, un groupe d’Enseignants-Chercheurs de l’EPT (www.ept.sn) et de l’UT (www.thies-univ.sn) ont conçu et protypé un respirateur artificiel.

Un respirateur artificiel est un équipement permettant d’assister totalement ou partiellement l’activité respiratoire d’un patient par l’utilisation d’un ventilateur.
Le respirateur artificiel joue un rôle vital dans la prise en charge des malades du COVID-19. En effet la plupart des patients admis en soins intensifs ont développé un Syndrome de Détresse Respiratoire Aigüe (SDRA). Le COVID-19 est devenu une urgence sanitaire mondiale et l’un des facteurs aggravant de la létalité est l’insuffisance d’infrastructures, en particulier les respirateurs artificiels. Cet équipement permet notamment de prendre en charge les patients atteints du SDRA. Le prix moyen d’un respirateur artificiel ​varie de 2,5 et un peu plus de 11 millions de FCFA ​[1] en temps normal. Ce qui pourrait constituer une lourde charge économique pour les pays en développement. En plus du coup exorbitant, l’urgence sanitaire mondiale fait que trouver le produit devient un vrai casse tête car les pays qui en disposent préfèrent les garder pour leur citoyens. ​Par exemple la demande actuelle en France est d’une centaine par semaine alors que la production annuelle était de 1000 à 1500. Face à cette situation, il devient plus qu’urgent de concevoir un respirateur artificiel à bas coût afin d’anticiper l’éventuelle flambée de l’épidémie au Sénégal. ​

Il faut noter que l’appareil réalisé un appareil d’urgence pour régler un problème urgent. Il est donc perfectible à bien des niveaux.

Dans le court terme ce projet permettrait de répondre à une demande d’urgence sanitaire et dans le long terme, il permettra d’équiper nos hôpitaux pour pallier le manque de matériels dans les unités de soins intensifs.

Le respirateur artificiel a deux composantes principales: – une composante à usage unique et – une composante à usages multiple.
La composante à usage unique est composée d’une valve, d’un capteur de pression relié à un switch et d’un masque de respiration pour le patient.

La composante à usages multiple est composée d’un moteur, d’un régulateur de vitesse relié au moteur, d’un ventilateur le tout contrôlé par un microcontroleur.

Le prototype est fini et a pris en compte beaucoup de recommandations de médecins et de techniciens d’appareils sanitaires. Toutefois, il reste une validation finale du projet par un corps médical habilité. Nous lançons un appel pour cette étape ultime. Nous lançons également un appel à la communauté scientifique pour toute contribution pouvant aider à améliorer cet appareil.

 

L’équipe qui réalisé cet appareil est composée de:

Dr Ibrahima Gueye (EPT), Dr Ahmed Mouhamadou Wade (EPT), Dr Mamadou Lamine Diagne (U-Thiès) et Dr Ousmane Seydi (EPT)